BANNIERE-WEB-CHAMPIONS-LEAGUE (1) (1)
950-150
previous arrow
next arrow
#A LA UNE #ECONOMIE

Rachat des actions de Bolloré Africa Logistics par MSC : L’équipe togolaise du groupe français reste en place pour la continuité

©AfreePress-(Lomé, 6 février 2023)-« On ne change pas l’équipe qui gagne », dit-on. Cet adage, la Mediterranean Shipping Company (MSC) l’a bien compris et l’applique au Togo et dans les autres pays d’Afrique où elle a acquis, la totalité des activités de transport et logistiques du groupe Bolloré.

IMG_20230418_180021
IMG_20230418_180021

Plus d’un mois déjà que le géant italo-suisse du transport maritime a officiellement pris le contrôle des activités du groupe français sur le continent après avoir conclu avec ce dernier, une transaction pour un montant d’environ 3.350 milliards FCFA, soit plus de 5 milliards d’euros.

Au Togo où Bolloré Africa Logistics intervient sur les activités de manutentions au Port Autonome de Lomé dans le cadre de conventions de concession, cette cession n’aura aucun impact sur ses engagements contractuels vis-à-vis de l’Etat togolais, assure-t-on auprès du groupe.

WhatsApp-Image-2021-03-22-at-19.47.30
WhatsApp-Image-2021-03-22-at-19.47.30

IMG_20230418_180021
IMG_20230418_180021
« Au demeurant, cette cession n’a aucun impact sur les engagements contractuels de celui-ci vis-à-vis de l’Etat togolais et du Port Autonome de Lomé, dans le cadre des différentes conventions de concession portant sur les activités de manutention au Port Autonome de Lomé. En effet, en termes d’organisation, Bolloré Africa Logistics continuera à agir comme une société autonome au sein du groupe MSC et l’opération de cession n’a pas de conséquences sur ses équipes », informe une source proche du dossier.

Conformément à ses orientations stratégiques, le groupe MSC ne compte pas fusionner Bolloré Africa Logistics avec ses sociétés, mais plutôt pense à trouver fes synergies à mettre en place avec les filiales pour éviter les doublons et les surinvestissements sur certaines installations.

TRADE-EXPRESS_900x150px
TRADE-EXPRESS_900x150px

« En clair, la gouvernance et l’organigramme de Bolloré Africa Logistics au Togo ne changent pas et les contrats économiques et sociaux en cours sont maintenus. Ses dirigeants demeurent par ailleurs les interlocuteurs uniques des autorités togolaises », renseigne la source.

Pour rappel, la cession d’actions consiste pour un actionnaire (le cédant) à transmettre à un acquéreur (le cessionnaire), les droits qu’il détient dans le capital social de l’entreprise. Quelle que soit la forme juridique de l’entreprise, cette opération doit respecter un certain nombre d’étapes.

En effet, dans une cession d’actions, l’objet de l’accord est constitué par les actions de la société cible. Les parties concluent alors un contrat sur l’achat-vente d’actions. A ce titre, la cession présente l’avantage important de la continuité. Au niveau de l’entreprise, rien ne change en principe en dehors de ses actionnaires. Tous les contrats en cours (contrats avec les fournisseurs, contrats avec les clients, contrats de travail, permis/licences accordés, etc.) continueront en principe d’exister et d’être valables, sous réserve du consentement du cocontractant suivant les dispositions du contrat. Ce consentement est implicitement obtenu si l’autre partie contractante ne soulève pas d’objection après notification de la cession.

Raphaël A.

× AfreeWazapNews, des questions ?