GNADOE-MAGAZINE-3150-×-801-Avril-scaled
BANNIERE-WEB-CHAMPIONS-LEAGUE (1) (1)
950-150
previous arrow
next arrow
#A LA UNE #SOCIETE

Premier tableau de l’ONIT : 527 ingénieurs autorisés à exercer la profession en 2023

©AfreePress-(Lomé, le 2 juillet 2023)-Le premier Tableau de l’Ordre des ingénieurs du Togo sera disponible à compter du 17 juillet 2023.

IMG_20230418_180021
IMG_20230418_180021

C’est ce qu’a indiqué, samedi 1er juillet 2023 à la presse, le Conseil national de direction provisoire de l’Ordre National des Ingénieurs du Togo (ONIT).

Le Conseil a profité de cette conférence de presse pour dévoiler le processus d’inscription sur le tableau de l’ordre ainsi que les textes qui régissent désormais la profession d’ingénieur au Togo.

WhatsApp-Image-2021-03-22-at-19.47.30
WhatsApp-Image-2021-03-22-at-19.47.30

Sur la liste qui sera publiée, 527 ingénieurs, dont 30 femmes ingénieurs, pour 497 hommes sont régulièrement inscrits au tableau de l’ONIT et sont autorisés à exercer la profession d’ingénieur au Togo, pour le compte de l’année 2023.

Parmi les principaux génies, 309 inscrits sont du génie civil, 100 du génie électrique et électronique, 40 du génie mécanique et industriel, 15 du génie rural et 14 du génie agronomique. « Concernant la provenance des diplômés inscrits au tableau de l’ordre, 234 sont diplômés de l’ENSI de l’Université de Lomé, 51 de l’école 2iE du Burkina Faso, 45 de l’ENI de Bamako au Mali, 38 de l’IFTS de Lomé, 26 de FORMATEC, 17 de l’ESPC, etc, a expliqué le Président du Conseil National de Direction Provisoire, Dammipi NOUPOKOU.
Conformément à la loi N°2020-004, portant règlementation de l’exercice de la profession d’ingénieur au Togo votée par l’Assemblée Nationale Togolaise en mars 2020, toute personne non inscrite sur le Tableau de l’Ordre ne peut exercer la profession d’ingénieur au Togo.

TRADE-EXPRESS_900x150px
TRADE-EXPRESS_900x150px

IMG_20230418_180021
IMG_20230418_180021
« Un Ordre a pour mission d’encadrer la profession, de s’assurer que tous ceux qui sont membres ont effectivement les qualifications requises. Comme nous parlons d’ingénieur, il faut qu’on soit sûr qu’effectivement les personnes qui sont membres sont titulaires d’un diplôme d’ingénieur. La profession d’ingénieur couvre beaucoup d’activités donc nous avons senti la nécessité de créer l’ordre pour encadrer l’exercice des métiers d’ingénieur au Togo. L’ordre pourra défendre les membres, mais également s’occuper de leur formation continue et s’assurer que la pratique est au bénéfice de la population de manière à ce que nous obtenions des ouvrages bien conçus, bien réalisés pour être bien exploités », a déclaré le premier responsable de Ordre.

Pour sortir le tableau de l’Ordre, un Bureau des examinateurs pluridisciplinaires chargé d’étudier les dossiers des adhérents a été mis en place.
« Ce bureau s’assure que les diplômes des adhérents sont réguliers. Nous invitons ceux qui ne sont pas sur le tableau à déposer leurs dossiers, car, la loi précise que si vous n’êtes pas inscrit sur le tableau, vous ne pouvez pas exercer au Togo », a précisé M. Dammipi NOUPOKOU.

D’ailleurs, l’article 15 de la loi N°2020-004, fait obligation à toute société privée ayant une activité en ingénierie, de recourir aux services d’un ingénieur compétent en la matière et inscrit au tableau de l’Ordre.

« Est coupable d’une infraction aux dispositions de la présente loi, toute personne physique ou morale qui emploie ou requiert les services d’un ingénieur non-inscrit au tableau de l’Ordre » rappelle l’article 47 de cette même loi.

Il faut noter que l’ONIT rassemble les ingénieurs Togolais régulièrement établis exerçant partout dans le monde. Il assure une cohérence entre l’éthique et la participation de l’ingénieur togolais au développement durable.

Raphaël A.

× AfreeWazapNews, des questions ?